Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Iran: le représentant du guide suprême demande l'exécution de l’ambassadeur britannique

Iran: le représentant du guide suprême demande l'exécution de l’ambassadeur britannique

par Mahmoud Hakamian

Le 14 janvier, Ahmad Alamolhoda, l'imam de la prière du vendredi à Machhad et représentant du Guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, dans la province de Khorasan Razavi, a déclaré après l'arrestation de l'ambassadeur britannique en Iran la semaine dernière, qu'il aurait dû être "coupé en pièces."

«Certains disent que l'ambassadeur du Royaume-Uni doit être expulsé. Expulser l'ambassadeur du Royaume-Uni est le plus grand acte de gentillesse envers lui. Si notre peuple accepte qu'il soit expulsé, ce serait le plus grand pardon. Non. L'ambassadeur du Royaume-Uni doit être coupé en morceaux », a déclaré Alamolhoda.

Il a également appelé à l'exécution de tous les manifestants détenus qui ont détruit les photos du commandant de la Force Qods des gardiens de la révolution (CGRI), Qassem Soleimani: «Un groupe d'espions et d'agents rémunérés sont descendus dans la rue pendant 3 jours [consécutifs ] et ont détruit les photos de Soleimani, et nous sommes censés garder le silence? Les autorités judiciaires doivent noter que nous sommes en état de guerre. Nous avons lancé 13 missiles contre des cibles américaines et nous sommes en guerre avec ce pays. Lorsqu'un pays est en état de guerre, ceux qui coopèrent avec l'ennemi sont identifiés comme la cinquième colonne et devraient être traduits en cour martiale et exécutés. »Il a également décrit l'échec de la tentative du régime de présenter Soleimani comme un héros national lors de ses funérailles : «Dans une ville comme Machhad où 7 millions de personnes ont pleuré Soleimani, il n'y avait pas dix mille personnes pour empêcher [les manifestants] de démolir sa photo? ».

Ses remarques soulignent une fois de plus l’importance de l'appel lancé par Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la résistance d'Iran (CNRI), à la communauté internationale, pour envoyer une mission d'enquête en Iran en afin d'assurer la sécurité des manifestants détenus.

Multimedia

Contactez-nous

© 2020 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés