Dernière mise à jour 11:56:33 AM
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian
  • English
  • French
  • Deutch
  • Italian
  • Arab
  • Spanish
  • Albanian

Le rôle important des femmes dans les récentes manifestations en Iran

Le rôle important des femmes dans les récentes manifestations en Iran

Écrit par la rédaction

Le 8 janvier, le Corps des gardiens de la révolution islamique a abattu un avion de passagers ukrainien avec un missile sol-air, tuant les 176 personnes à bord. Après trois jours de déni, le régime a reconnu qu'il était responsable, déclenchant une série de manifestations en Iran.

Ce n'est pas un nouveau comportement du régime, pas plus que la réaction des braves manifestants iraniens, hommes et femmes, face au régime. Cependant, l'une des caractéristiques les plus importantes de cette récente série de manifestations était le rôle des femmes iraniennes en première ligne de la contestation.

Quiconque suit la Résistance iranienne est conscient de la forte participation et du leadership des femmes dans la lutte pour renverser la dictature religieuse au pouvoir en Iran.

Les images des soulèvements de novembre, qui se sont étendues à 191 villes à travers le pays, montrent clairement que les femmes prennent la tête des manifestations. Les vidéos des récentes manifestations lancées par des étudiants universitaires montrent quelque chose de nouveau: les jeunes femmes et les filles jouent un rôle important en dirigeant les manifestations et en mobilisant d'autres à participer. Ils se précipitent courageusement pour résister aux forces du régime Basij et du CGRI, supportant le risque et les conséquences d'être arrêtés, torturés ou abattus par des tireurs d'élite du CGRI.

Le premier jour des manifestations, des sources de l'OMPI / MEK (opposition organisée en Iran) rapportant sur les lieux ont enregistré des images de plusieurs courageuses manifestantes qui tentaient d'arrêter les forces de sécurité alors qu'elles conduisaient leur moto vers les premières lignes de la manifestation. Les femmes peuvent être vues à la tête de manifestations et leurs voix peuvent être entendues en train de scander des slogans dans des dizaines de vidéo publiés en ligne par le réseau de l’OMPI / MEK.

Lors du soulèvement de novembre, plus de 400 femmes auraient été tuées par les forces répressives des pasdaran et des agents en civil, selon Reuters. Des milliers d'autres ont été arrêtés et sont actuellement soumis à la torture et à des conditions inhumaines dans les prisons du régime.

Le ministre de l'Intérieur du régime a commenté le rôle des femmes dans le récent soulèvement lors de ses déclarations concernant les diverses manifestations en Iran. En faisant référence aux unités de résistance de l'OMPI / MEK, il a déclaré: «Dans les rues, deux à trois heures après le coucher du soleil, nous avons rencontré des forces à ces endroits qui opéraient comme des unités composées de cinq, quatre ou six personnes. Habituellement, ils étaient accompagnés d'une femme qui encourageait les autres et les invitait à se joindre à la manifestation. »

Il a ajouté: « Dans divers points, en particulier dans les banlieues de Téhéran, des femmes de 30-35 ans jouaient un rôle particulier dans la conduite des émeutes. »
Ces déclarations ne dessinent qu'une petite image d'un grand soulèvement, le moment où une nation assoiffée et passionnée de liberté trouve l'occasion de libérer son immense puissance : des jeunes femmes courageuses qui mènent les manifestants, jusqu’aux jeunes insurgés intrépides qui se lèvent pour renverser l'ordre extrémiste et répressif. Oui, les mollahs et leurs gardes ont raison d'avoir peur parce que c'est une éruption qui va balayer la totalité du régime.

Multimedia

Contactez-nous

© 2020 Copyright CNRI - Conseil National de la Résistance Iranienne - Tous droits réservés