Dernière mise à jour 11:56:33 AM

Iran Actualités  | اخبار ايران 

AFP - 24.04.2012 - Le président américain, Barack Obama, a annoncé, lundi 23 avril, qu'il avait autorisé le principe de sanctions contre des fournisseurs de moyens technologiques destinés à faciliter les violations des droits de l'homme en Syrie et en Iran. "J'ai signé un décret qui autorise de nouvelles sanctions contre les gouvernements syrien et iranien et ceux qui leur fournissent des outils technologiques destinés à surveiller, suivre à la trace (leurs) ressortissants et avoir recours à la violence contre eux", a expliqué M. Obama lors d'une visite du mémorial de l'Holocauste à Washington.

"Ces outils technologiques doivent servir à donner une voix à ces ressortissants, pas à les réprimer", a ajouté M. Obama, qui avait annoncé le 20 mars, dans un message à l'occasion du nouvel an persan, des mesures destinées à aider les Iraniens à contourner le "rideau de fer électronique" que leur impose la république islamique, selon lui.

Ce texte "autorise des sanctions et des interdictions de visa (américain) contre ceux qui commettent ou rendent possibles de graves violations des droits de l'homme au moyen de technologies de l'information, liées aux brutalités des régimes syrien et iranien". Comme le rapporte le Washington Post, les nouvelles mesures visent, concrètement, des responsables des services de renseignement syriens et iranien, ainsi que des fournissseurs d'accès et une entreprise de télécommunication syrienne.

Alors que les affrontements se poursuivent en Syrie, les luttes se sont également transposées sur Internet. Comme l'indique l'organisation non gouvernementale Reporters sans frontières, "la cyberarmée chargée de traquer les cyberdissidents sur les réseaux sociaux semble avoir redoublé d'activité depuis la fin de juin". Les fidèles au régime inondent les sites de micromessagerie de messages pro-Assad.

TECHNIQUES SOPHISTIQUÉES DE CONTRÔLE

Les partisans du régime syrien multiplient aussi les techniques de "phishing" ("hameçonnage") pour tenter de piéger les opposants. Ainsi, en mars, un faux site YouTube avait fait son apparition en ligne, avant d'être supprimé. La page se présentait comme une page classique de YouTube, dédiée aux vidéos d'opposants syriens et contenait en réalité deux pièges : elle tentait de voler les mots de passe des utilisateurs qui souhaitaient commenter une vidéo, et demandait aussi aux internautes de "mettre à jour" leur player Flash.

En Iran, les autorités disposent de systèmes techniques de plus en plus sophistiqués. Entre le 9 et le 11 février, plus de 30 millions d'Iraniens n'ont plus pu accéder à leur messagerie en ligne. Pour les sites spécialisés, l'origine de cette "panne" est simple : le régime a décidé de bloquer les adresses Web utilisant le protocole https, version cryptée et "sécurisée" des pages Web.

L'administration américaine envisage également des sanction contre les entreprises qui exportent leur technologie dans les régimes répressifs. De fait, les technologies utilisées dans ces Etats pour épier les télécommunications ou filtrer Internet ont souvent été conçues par des sociétés américaines ou européennes.

Les mesures annoncées par le président Obama soulèvent aussi de nombreuses questions, rappelle le Washington Post. L'administration américaine pourrait envisager des sanctions similaires pour des Etats, comme la Chine, qui ont mis en place des systèmes sophistiqués de contrôle du Net.

 

Un acquis précieux dédié au peuple iranien

Une haute délégation du Sénat des États-Unis rencontre Maryam Radjavi à Tirana

Solidarité avec la résistance historique du peuple d’Iran pour la liberté

Grand Rassemblement pour un Iran libre à Villepinte 2017

Le discours complet de Maryam Radjavi au Grand Rassemblement - Villepinte 2017

Grand rassemblement pour un Iran libre - Paris 2017

Les trois points fondamentaux de la liberté en Iran et de la paix au Moyen-Orient

Vaste campagne des jeunes et des sympathisants de la Résistance iranienne sur le territoire iranien

Mohammad Mohaddessin discute du récent simulacre d’élection présidentielle en Iran

Maryam Radjavi à la conférence de solidarité des religions contre l’extrémisme

"La reconduction de Rohani à la présidence en Iran, une continuité dans la crise" (Afchine Alavi)

Iran élection 2017 - Le Parisien TV

Iran- Election : Les réseaux de la résistance iranienne multiplient les affichages à travers le pays

Le sénateur McCain rend visite aux membres de l'OMPI d'Achraf à Tirana

Mme Radjavi se félicite de l'appel du Mufti d’Al-Azhar et du Pape François contre l'extrémisme

Le Norouz avec la Résistance iranienne en Albanie

Le régime iranien entraine des terroristes étrangers, à grande échelle, par des Pasdaran (IRGC)

 

Maryam Radjavi à l’Assemblée nationale française - Bouleversements au Moyen‐Orient : quelle approche

  

 

APPELLE À TRADUIRE EN JUSTICE LES DIRIGEANTS DU RÉGIME IRANIEN POUR LE MASSACRE DE 1988

 

Le document audio de l'Ayatollah Montazeri fait trembler le régime

 

 

Massacre des prisonniers politiques en Iran : bouleversante révélation

 

France Culture : Voix du Conseil National de la Résistance Iranienne

 

Un documentaire d’Olivier Steiner et Assia Khalid

 

Maryam Radjavi à la conférence de solidarité avec les peuples du Moyen Orient

Iran - Fiche d’information : dossiers sur Rohani

Maryam Radjavi rencontre une délégation de la résistance syrienne de haut niveau- 12 juin 2016

UNE EXPOSITION SUR ALEP L’HÉROÏQUE REND HOMMAGE À LA RÉSISTANCE DU PEUPLE SYRIEN- 14 JUIN, 2016

 

PUBLIC HANGING IN IRAN - KARAJ

Iran - UN PRISONNIER EST TABASSEE EN AVANT SON EXECUTION EN PUBLIC

LES PARENTS DE HUIT PRISONNIERS EXECUTES EXPRIMENT LEURS COLERES

DE JEUNES IRANIENS SOUMIS À DES PUNITIONS DEGRADANTES EN PUBLIQUE

Le CNRI sur Twitter