Imprimer

Yves Bonnet, Préfet honoraire, participait le 11 décembre à une grande manifestation organisée à Paris à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’homme. Une marche a conduit les manifestants de la place des Invalides jusqu’au mur de la Paix. A la veille du Sommet pour l’environnement « One Planet Summit » les manifestants ont rappelé que la réalisation du désir du peuple iranien de changer de régime est essentielle pour les droits de l'homme en Iran, la paix dans la région et dans le monde ; sauver les droits humains et l'environnement en Iran dépend du changement de régime.

Dans son intervention, l’ancien directeur de la DST et président du Centre international de recherches et d’Etudes sur le terrorisme et l’aide aux victimes du terrorisme a déclaré :

« Et bien c’est dommage que M. Rohani ne soit pas venu à Paris parce qu’il aurait vu sur l'esplanade des Invalides, qui est une des plus belles esplanades de la capitale, cette foule colorée aux couleurs de l'Iran, enthousiaste, jeune et qui lui aurait fait l'accueil qu'il mérite. C'est dommage mais nous nous passerons de sa présence aujourd'hui. C'est dommage également parce qu'il semble que le « président » Rohani soit en froid avec le président Macron, le président de la république française, et qu'en particulier ils divergent sur un point qui est fort maltraité par les médias et qui est celui des missiles balistiques intercontinentaux.

En effet l’Iran théocratique prétend construire et mettre en œuvre avec la collaboration suivie depuis des dizaines d'années de la Corée du Nord – dont le meilleur soutien aujourd'hui c’est l’Iran – un programme balistiques et il s'étonne que les Occidentaux y fassent objection, en tout cas la France.

Je vais rappeler une chose qui est de simple bon sens : les missiles intercontinentaux transportent quoi ? Des charges nucléaires. On n'a jamais vu de missiles intercontinentaux porter des charges classiques. Pourquoi ? Parce que si on veut atteindre l'objectif, on est obligé d'y mettre une charge nucléaire. Donc vouloir prétendre aujourd'hui construire, disposer de missiles balistiques sans avouer que ces missiles transporteraient de charge nucléaire c'est vraiment nous prendre pour des imbéciles.

La seconde observation et relative aux révélations que nous venons de découvrir dans un grand journal du soir sur la collusion entre le Vevak, les services secrets iraniens, et Al-Qaïda. Cette collusion était évidente. L'OMPI la dénonçait depuis très longtemps. Je ne me suis pas privé de le faire non plus. Le terrorisme c'est une sorte de multinationale aux multiples têtes où les alliances se font et se défont au gré des circonstances, mais avec une constante. La constante c'est de semer le désordre dans un certain nombre de pays et quand les organisations terroristes ont la même cible, en l'occurrence les pays démocratiques, ils font alliance. Ce que la CIA est en train de révéler est tout à fait intéressant. C’est la confirmation de la dangerosité d'un État terroriste. Car il ne suffit pas de poursuivre à travers le terrorisme un certain nombre d'organisations. Il y a aussi des Etats terroristes. Et même si à un certain moment les paroles du président des États-Unis George Bush ont pu être tournées en dérision lorsqu'il parlait de l'axe du mal, dans le fond, à bien y réfléchir, la réflexion n'était pas si mauvaise que cela. Elle était en réalité parfaitement pertinente.

Une fois encore, vous êtes au rendez-vous Je pense qu'un jour l’Iran aura un autre président, j'espère une présidente, mais ce n'est pas à nous Français de vous dire qui doit gouverner. L’important est que nous nous rejoignons dans ce combat pour les libertés et cette grande lutte difficile et que nous menons à bien contre le terrorisme. »