Jeu04172014

dernière mise à jourJeu, 17 Avr 2014 2pm

Font Size

Cpanel
Back Accueil Actualités Liberty Liberty: L'ONU veut réinstaller rapidement les habitants d'Achraf

Liberty: L'ONU veut réinstaller rapidement les habitants d'Achraf

ats - 23.03.2012 - L'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU en Irak Martin Kobler a présidé vendredi à Genève une réunion destinée à accélérer la réinstallation des 3400 opposants iraniens réfugiés à Achraf, en Irak. Le HCR a entamé les procédures d'enregistrement.

Près de 40 pays, dont la Suisse, ont participé à la réunion de Genève. A ce jour, 1200 résidents d'Achraf ont été transférés dans un camp, le camp Liberty, près de Bagdad, en trois groupes de 400 résidents chacun, les 18 février, 8 et 20 mars.

Les opposants iraniens et des ONG, dont l'Union internationale des avocats, ainsi que le comité suisse pour la défense d'Achraf, présidé par Nils de Dardel et Francine John-Calame, ont dénoncé les "conditions inhumaines" dans lesquels sont retenus les Achrafiens au camp Liberty.

Selon le comité suisse pour la défense d'Achraf, un opposant Bardia Amir-Mostofian est décédé d'un arrêt cardiaque le 22 mars lors du transfert d'Achraf au camp Liberty. Dans un communiqué, le comité dénonce "un déplacement forcé et précipité".

Longue procédure

Le Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR) a commencé à enregistrer les opposants iraniens transférés d'Achraf au camp Liberty. Une trentaine d'entretiens ont été menés jusqu'ici. La procédure prendra du temps et l'ONU souhaite obtenir des pays d'accueil un engagement à accueillir rapidement des contingents de ces réfugiés.

Quelque 3400 opposants iraniens vivent depuis plus de 30 ans dans le camp d'Achraf près de Bagdad. Avec le départ des forces américaines d'Irak, les autorités irakiennes ont annoncé leur intention de fermer ce camp au plus tard en avril.

Les opposants iraniens ont accepté d'être réinstallés dans des pays tiers. L'ONU leur a garanti qu'ils ne seront pas refoulés en Iran.